Une journée pour les 4° et 3° pour se mettre à la place de…

Tour à tour les élèves ont momentanément perdu la vue, l’usage de la parole, de leurs jambes… A travers divers ateliers en se mettant à la place d’une personne handicapée ils ont réalisé les difficultés à vivre « normalement » quand on ‘est privé de l’un de ses cinq sens.

C’est à l’initiative de Luc Ajoux, PVS depuis février au lycée et sourd de naissance que cette journée a eu lieu. Bénévole de l’association CDH 58 avec laquelle il a monté le projet de cette journée, il a à coeur de sensibiliser les autres au handicap.

Une journée, certes récréative pour les élèves, mais surtout et avant tout instructive. Ils ont mesuré la chance qu’ils avaient et ont compris que tout pouvait basculer très vite..

Vous devez autoriser Youtube sur notre site Internet pour voir la vidéo qui est insérée dans cette page en cliquant ici : Gestion des cookies